Accueil de l'Océanique carnet de voyage

Carnet de voyage > Montréal 2007 - 2008 > C’t’écrit su’l’ babillard !

étape précédente :
Qui veut gagner des dollars ?
étape suivante :
Un temps pour mourir

dimanche 30 septembre 2007

C’t’écrit su’l’ babillard !

Dur d’être français au Québec

Bien. Qu’est-ce qu’un babillard ?

- un bébé qui braille ? (mais, si l’on se réfère au titre de cet article, il semble difficile d’écrire sur un bébé, n’est-ce pas ?!)
- quelqu’un qui parle sans arrêt et pour ne rien dire ? (même remarque que pour le choix précédent)
- un mot québécois, connu aussi sous le nom de « québécisme » ?

La troisième réponse étant la bonne, à vous de trouver maintenant la signification du mot… (allez, allez, un p’tit coup de Google devrait bien faire l’affaire !).

Pas facile de faire des études de français au Québec, surtout quand on est Français. On a ses habitudes, ses petites manies, sa façon de structurer une phrase… Et voilà qu’on vous dit : « Non, ça, oubliez, ici on se réfère au français de l’Office Québécois de la Langue Française ». Ok, moi je veux bien, mais du coup ce n’est plus un cours de français mais un cours de québécois, non ? Bah, peu importe après tout, mon Grévisse était plus lourd et plus volumineux que le Multidictionnaire (dictionnaire de la langue française Québec – Amérique) auquel je dois me référer ici, alors l’un dans l’autre, j’y gagne. En plus, pour moi qui parle anglais comme un chamois espagnol (je préfère me comparer à un chamois plutôt qu’à une vache, question d’image perso), eh bien figurez-vous que le québécois va beaucoup m’aider pour parler l’anglais : les « québécismes » dont il était question plus haut sont, pour une grande part, des mots, expressions et structures de phrases empruntés à l’anglais, du genre :

- « Ça prend » pour « il faut »
- « Registraire » pour « secrétariat d’admission »
- « Steamé » pour « cuit à la vapeur »
- « Céduler » pour « planifier »
- « Canceller » pour « annuler »
- « Être groundé » pour « avoir les deux pieds sur terre »
- Et j’en passe et des meilleures…

Bref, comme le dit si bien Hubert Mansion dans son « guide des Européens à Montréal », si l’on ne comprend pas les Québécois, il suffit de « traduire leur français en anglais et leur anglais en français ». Comme ça tout est plus clair. En effet, une fois que tout cela est dépassé, digéré, intégré, ça va mieux. On finit par comprendre des phrases comme « la monture de tes barniques elle est croche » alors que vous avez vos lunettes dans la main, ou « ça prend d’la drive ! » alors que vous dites que vous venez de reprendre vos études, et, à partir de là, tout est plus facile… Bien sûr, c’est volontairement que je ne vous donne pas la signification de ces expressions, histoire de vous faire enrager un peu, de vous pousser à entreprendre quelques recherches ici ou là… (allez, soyez pas niaiseux !) Vos propositions d’interprétations sont les bienvenues sur ce site, n’hésitez pas !

Toutes ces précisions de haut niveau autour de ce flou linguistique étant données, voici quelques nouvelles de Montréal : l’automne s’annonce doucement en ce 30 septembre 2007 à 19 heures 36 (alors qu’une partie de l’hémisphère est déjà au 1er octobre, vieux de six heures de plus que nous), il fait parfois seulement 8 degrés et les arbres ont jauni, rougi pour certains… Par endroits, leurs feuilles jonchent déjà le sol. Finalement, on est passé très vite de l’été à l’automne, et on n’a rien vu venir… Il y a une semaine il faisait encore plus de 20 degrés… Aujourd’hui nous avons pris quelques photos sur le Plateau et nous vous les faisons partager, heureux habitants du vieux continent, vous qui avez toujours six heures d’avance dans le temps, mais combien de mots nouveaux par jour à votre vocabulaire, hein ?! C’est-y pas une chance incroyable, ça ?! Allez, la prochaine fois je vous parlerai des claviers Qwerty québécois, ça vaut le détour !

par Myriam

Photos

La station Laurier Une statue d'homme à tête de... bec ? attention, homme courant après une... bille ?! balle de tennis ?! un truc (...) Quand le fil à linge se transforme en... fil à lion ! on se croirait presque à la campagne, mais on est au coeur du (...) Ah, les couleurs de l'automne canadien ! directives concernant le dépot des ordures ménagères

Carte

Diaporama

JPEG - 43.8 ko
Quand le fil à linge se transforme en... fil à lion !

Forum

9 Messages de forum