TéléchargementsPlan du siteHistorique des modificationsTout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'Océanique sans jamais oser le demander...Liens sur le WEBContactsMention légale

471 visites, popularité : 98

Publication le 2002-12-21 20:46:00

Mis à jour le 2011-02-10 15:43:03

Monde et altermondialisme

Joyeux Noël... et bonne année !

21 décembre 2002

En cette période de fêtes, je voudrais souhaiter joyeux noël aux personnalités de ce monde. Pour leur être agréable j’ai fait une liste au Père Noël :

Pour Mr Bush, maître du monde, je demande… un autre moyen de se faire réélire que la troisième guerre mondiale. C’est vrai que je comprends son problème : casser la gueule a Saddam ça lui fait de la pub et ça lui permet de renvoyer l’ascenseur aux capitaines de l’industrie pétrolière qui l’ont fait élire. Je comprends qu’il en ai vraiment besoin pour garder son gros pouvoir entre ses petites mains bouffies par la consommation abusive de saloperies… Mais bon, moi il me fait un peu peur, alors si le père noël pouvait lui amener quelque chose à la place je serais rassuré.

Pour Mr Hussein, despote oriental, je demande… qu’il arrête de maintenir son peuple dans le fantasme d’un roi protecteur… et peut-être que le hasard l’empêche de se dresser contre le fou sus-cité qui n’attend que ça pour réengager la planète sur la pente glissante de la destruction.

Pour Mr Sarkozy, la petite bête qui monte, je demande…qu’il ne perde jamais son boulot, que sa femme ne le quitte pas, qu’il ne se mette pas à boire pour oublier et qu’il ne finisse pas par perdre son appart par manque de moyens. Je lui souhaite tout ça parce que je ne voudrais pas qu’il se retrouve pauvre dans le monde qu’il est en train de bâtir. Et puis aussi parce que je crois qu’il ne survivrai pas… Je le vois parler devant les foules, si sûr de sa position, de sa définition du bien et du mal. J’aurai peur qu’en découvrant que la notion de "bien" et de "mal" dépend, pas pour toutes mais pour beaucoup de choses, de la place où l’on se trouve, il ne craque complètement et finisse par nous faire une grosse connerie. Vous me direz : "on en a rien à faire : il sera pauvre et mourra suicidé dans la rue", oui c’est vrai : on ne serra même pas au courant.

Pour Mr Chirac, le grand Jacques, je demande… euh… je suis embêté là. Que peut-on lui souhaiter, à part que ça continue…

Et à tous les humains conscients de cette planète je souhaite beaucoup de courage pour affronter le siècle à venir, de la patience pour diffuser la fraternité dans le coeur des hommes. Et je nous souhaite à tous beaucoup de chance pour arriver à éviter le pire…

Guillaume