TéléchargementsPlan du siteHistorique des modificationsTout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'Océanique sans jamais oser le demander...Liens sur le WEBContactsMention légale

326 visites, popularité : 88

Publication le 1989-03-16 22:40:00

Mis à jour le 2007-01-22 14:28:50

Musique

The Crowds

Sieger sind die Helden (1984)

16 mars 1989

Les Crowds sont un groupe de Münich. « Sieger sind die Helden » est un mini-Lp 8 titres avec lequel ils ont eu quelques problèmes : Ayant investi tout ce qu’ils avaient pour le sortir, ils se sont retrouvés sans argent suite au boycott dont leur disque a fait l’objet en raison des textes un peu trop politisés, à tendance anarchiste… Peu avant cet Lp était sorti le 45 tours « Lügner - Kanal », avec le même son que l’on retrouve sur le mini-Lp : des morceaux très speed, une voix très puissante et agressive, des textes chantés en allemand. Ce n’est cependant pas du hard-core, car leur musique reste très mélodieuse. La présence du synthé a d’ailleurs été la raison pour laquelle ils ont été rejetés par le public hard-core, mais leur musique était aussi trop dure pour le public new-wave… Une histoire qui fait beaucoup penser à celle des Stranglers à leurs débuts… D’ailleurs, la comparaison ne s’arrête pas là : Le synthé fait parfois beaucoup penser à celui de Dave Greenfield, et sur les derniers titres des Crowds, la voix d’Uli rappelle beaucoup celle de Hugh Cornwell. Bref, ils ne cachent pas leurs influences : Les Stranglers en font partie, mais aussi les Damned et Killing Joke.

Aujourd’hui, 5 ans après la parution du mini-Lp, les Crowds font une musique que l’on pourrait qualifier de « rock mélodieux », mais il reste toujours cette agressivité qui faisait la force de « Sieger sind die Helden ». Bien qu’ils chantent maintenant en anglais, on sent toujours la hargne dans la voix du chanteur, et les textes n’ont rien perdu de leur caractère contestataire.

Depuis la sortie du mini-lp (qui est épuisé malgré les boycotts [1]), les Crowds ont été trois fois numéro un en 1986 dans les charts polonais avec le titre « Amerika ». Ils n’ont plus d’argent pour produire un seul disque - « Sieger sind die Helden » fut une impasse financière - mais, comme ils le disent, « notre message a été transmis, ce que nous voulions dire est dit, et cela n’a rien perdu de son actualité ».

Myriam

[1] Ce disque a été réédité en CD en 2003.