Accueil de l'Océanique carnet de voyage

Carnet de voyage > Tour du monde 2007 > Québec > Histoire de nous changer les idées...

étape précédente :
Recherche appartement à Montréal
étape suivante :
À la découverte du Québec (profond)

lundi 7 mai 2007

Histoire de nous changer les idées...

Nous préparons notre séjour en Islande !

Dimanche 6 mai 2007, QG de campagne (le café Van Houtte de la rue Sainte Catherine Est à Montréal)… C’est notre lieu de prédilection pour la mise à jour du site, puisque de là nous captons le WiFI du magasin d’informatique à côté, connection gratuite illimitée, donc. Nous y arrivons peu après 14 heures (20 heures en France), désireux de connaître les résultats des élections, que nous pressentons mauvais, mais on ne sait jamais… Connectés au site de France télévision, la photo tant honnie apparaît, stupeur et tremblements, nous fermons vite la fenêtre et essayons d’oublier…

Aujourd’hui nous nous sommes décidés à organiser notre séjour en Islande qui, contrairement à notre séjour au Québec, doit être un minimum organisé. Nous nous sommes fixés sur les fjords du nord ouest, que nous n’avions pas pu visiter lors de notre passage en avril 2004, les routes étant alors encore enneigées. Nous vérifions cette fois l’état des routes, au mois de mai la neige a disparu presque intégralement, c’est déjà ça. De plus, cette fois nous pouvons louer un 4X4, en Islande ça change la vie !

Le principal problème que nous avons à régler est celui de l’hébergement : nous devons recenser les guesthouses sur la péninsule, facile puisque nous avons les deux guides (routard et lonely planet) à disposition, il suffit de reporter sur la carte toutes les maisons d’hôte que nous y trouvons. Il nous reste ensuite à répertorier les Farm holidays, qui sont gérées en France par Comptoir d’Islande. Le problème est que la brochure ne donne pas les numéros de téléphone des fermes-auberges (indispensables pour les contacter quand nous serons sur place), et nous savons pour le leur avoir déjà demandé que Comptoir d’Islande ne les donne que si on leur achète des bons d’hébergement…

Heureusement, nous trouvons une parade sur le web : un annuaire islandais ! Ainsi, à l’aide de notre brochure, nous recherchons un à un les noms des gérants des fermes-auberges, pas évident avec leurs noms à coucher dehors et le risque de confondre (entre Sigùrdarsdottir et Sigfùsdottir, par exemple), en plus des fous-rires que la prononciation de ces noms déclenche, et sachant qu’il y a environ 150 fermes-auberges répertoriées, notre travail avance à pas de fourmis !

Pour certains, comme nous ne trouvons pas les noms des propriétaires dans l’annuaire, nous recherchons directement le nom de la ferme dans google, et c’est là que, plusieurs fois, nous tombons sur une page web du site islandais d’Islandic Farm Holidays. De fil en aiguille, nous nous rendons compte que le site anglais des fermes-auberges ne donne pas les numéros de téléphone, mais le site islandais, lui, les donne ! Ne nous reste plus qu’à recopier les numéros un à un, jusqu’au moment où, n’en pouvant plus de tous ces numéros, nous décidons d’aspirer le site, comme ça l’ordinateur bosse pendant qu’on boit un café.

Du coup, l’après-midi a filé à toute vitesse… Encore une journée courte, vu que, cette fois, j’ai mis à peu près trois semaines à me remettre du décalage horaire et que nos journées n’ont démarré qu’après midi sonnées. Ce matin, nous avons tout de même visité le vieux Montréal, que notre agent immobilier (celui grâce à qui nous avons trouvé notre appartement !) nous avait conseillé de visiter. La ville de Montréal me semble toujours aussi… éclatée. Il y a plusieurs quartiers que l’on pourrait chacun prendre pour le centre ville, c’est assez déroutant car on n’en a jamais fini de faire des découvertes. Je sens qu’il va me falloir longtemps avant de remettre tous les morceaux dans l’ordre pour m’en faire une image à peu près cohérente (eh oui, le cerveau féminin ! Impossible d’aller d’un point à un autre sans repères bien précis : alors, à la boulangerie, tu tournes à droite, tu vas jusqu’au centre commercial, et là…)

Ce matin, donc, nous avons longé le Saint Laurent, il fait toujours beau comme depuis notre arrivée, mais toujours aussi froid (16 degrés au mieux dans la journée). Un nouveau morceau de ville à ajouter aux autres… J’ai l’impression de vivre dans un puzzle !

Demain, nous remontons le Saint Laurent jusqu’à Québec, puis à l’ouest vers Chicoutimi… Il est temps de voir un peu de pays !

par Myriam

Photos

Le stade olympique Une rue du "Plateau" Le vieux Montréal Le vieux Montréal La ville vue des quais du Saint Laurent La ville vue des quais du Saint Laurent Le Saint Laurent Le Saint Laurent Les quais du Saint Laurent Une mouette québecoise Les quais du Saint Laurent Ohé ! Il est arrivé ! La ville vue des quais Les hangars La ville vue des quais La marina Le vieux Montréal La rue Saint Denis La rue Sainte Catherine La rue Sainte Catherine La rue Sainte Catherine La rue Sainte Catherine La rue Sainte Catherine

Carte

Diaporama

 

JPEG - 70.7 ko
Une mouette québecoise

 

Forum

1 Message