TéléchargementsPlan du siteHistorique des modificationsTout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l'Océanique sans jamais oser le demander...Liens sur le WEBContactsMention légale

635 visites, popularité : 91

Publication le 2000-09-01 19:00:00

Mis à jour le 2008-07-23 00:13:36

Science et environnement

Une vision de l’univers

Histoire de l’astronomie

1er septembre 2000

L’histoire de l’astronomie remonte aux temps où l’homme est né ; on parle même d’archéoastronomie. Tout comme l’histoire générale, elle comporte ses incertitudes et ses oublis. Par exemple, on remet en cause aujourd’hui la paternité de la lunette astronomique que l’on a attribué à Galilée.

L’astronomie, c’est avant tout un partage des expériences et des connaissances que les hommes se sont transmises. Les travaux de certains, restés dans l’ombre, on profité à d’autres qui sont devenus célèbres.

L’astronomie contemporaine est devenue très complexe et se divise en plusieurs branches :

  • l’astrophysique
  • l’astrométrie
  • la radioastronomie
  • l’astrophotographie
  • l’astrochimie
  • l’astrogéologie

Les origines

La présence dans diverses parties du monde de mégalithes et d’architectures semblables à des observatoires astronomiques (orientations et alignements) témoignent de l’intérêt que l’homme a porté, très tôt, à l’observation de la voûte céleste.

L’observation du ciel était alors une tâche étroitement associée aux religions (fêtes et cérémonies) et à la mesure du temps (les jours, les lunaisons, les saisons et les années) pour l’agriculture, par exemple.

-1800

Les Babyloniens établissent un calendrier basé sur la course du soleil et sur les phases de la Lune. Les tablettes cunéiformes prouvent qu’ils savaient prédire des événements tels que les éclipses avec une précision de l’ordre de quelques minutes !

-400

Sous l’influence de Platon, les Grecs adoptent une explication de l’Univers : La Terre est au centre, et autour d’elle tournent les planètes dans un mouvement circulaire.

-200

Ératosthène dirige la bibliothèque d’Alexandrie. En observant l’ombre portée produite par le Soleil sur deux bâtons, plantés verticalement et au même moment mais en deux villes éloignées, il comprend que la Terre est ronde. Par une autre expérience, il parvient même à calculer la circonférence de notre planète avec une précision étonnante.

100

Ptolémée, astronome, géographe et mathématicien, écrit un traité d’astronomie nommé l’Almageste. Il s’agit d’un vaste recueil des connaissances des anciens qui servira jusqu’à la Renaissance. Mais la Terre reste fixe, et au centre du monde.

1543

Nicolas Copernic (1473-1543) place le Soleil au centre de l’Univers et non la Terre.

1596

Johannes Kepler (1571-1630) défend le système de Copernic. À cause de ses travaux et parce qu’il est protestant, il redoute l’église catholique et se réfugie auprès de l’astronome Danois Tycho Brahe (1546-1601). Grâce aux observations de ce dernier, Kepler prouve que les orbites des planètes sont elliptiques et non circulaires. Le Soleil occupe un des foyers de ces ellipses.

1609

Galilée (1564-1642) fait construire la lunette qui porte son nom et la tourne vers le ciel. Il découvre les taches solaires, le relief de la Lune, les premiers satellites de Jupiter et les phases de Vénus.

Kepler énonce une deuxième loi concernant les mouvements des planètes autour du Soleil.

1619

Kepler énonce la dernière de ses trois fameuses lois, connues sous le nom de… Lois de Kepler.

1672

Sir Isaac Newton (1643-1727) invente le télescope.

1682

Après le passage de la comète qui, depuis, porte son nom, Edmund Halley (1656-1742) étudie les orbites particulières des ces corps célestes et comprend que certaines sont périodiques, d’autres non. Il prédit le retour de la comète de Halley pour 1758, c’est à dire 76 ans après.

1687

À partir des travaux de Kepler, Newton énonce la loi de l’attraction universelle.

1710

Halley (1656-1742) compare les positions d’étoiles qu’il observe dans le ciel, aux positions données par Ptolémée dans son catalogue. Il en déduit que les étoiles ne sont pas fixes ; elles ont leurs mouvements propres, observables sur plusieurs années.

1750

Le théologien et astronome Thomas Wright explique la Voie Lactée comme étant une multitude d’étoiles qui s’étend au loin.

1755

Le philosophe Emmanuel Kant (1724-1804) suppose que les nébuleuses de forme elliptique sont constituées d’étoiles, tout comme l’est la Voie Lactée.

1781

Sir William Herschel (1738-1822) construit un télescope et découvre Uranus.

1796

Le Marquis De Laplace (1749-1827) émet l’hypothèse selon laquelle le Système Solaire serait issu d’une nébuleuse en rotation.

1846

Galle (1812-1910) découvre Neptune.

1860

Naissance de l’astrophysique avec l’invention de la spectroscopie. La décomposition de la lumière en bandes de couleurs permet de déterminer la composition chimique des planètes (leurs atmosphères) et des étoiles.

1925

Edwin Powell Hubble (1889-1953) met en évidence l’expansion de l’Univers en mesurant les distances et les vitesses d’éloignement des galaxies.

Fabrice