Accueil de l'Océanique carnet de voyage

Carnet de voyage > Tour du monde 2007 > Islande > La nuit frôle l’Islande

étape précédente :
Le buddha macareux
étape suivante :
Neige et eau chaude

mercredi 23 mai 2007

La nuit frôle l’Islande

Nous avons, sur notre ordinateur, un fond d’écran qui montre la progression de la lumière du soleil sur la Terre en temps réel, et l’on voit clairement que l’Islande est seulement effleurée par la pénombre durant la nuit en ce mois de mai. Cela confère à notre séjour un tour inédit, et l’on se prend à penser que l’on pourrait ne vivre que la nuit, du moins ce qu’il est convenu d’appeler « la nuit » ailleurs, ou bien ne jamais dormir… Comme ces conventions perdent de leur côté figé, comme il est exaltant de sentir que l’on peut s’échapper pour un temps du temps tel qu’il est compté chez nous ! Les paysages des fjords ajoutent à ce sentiment de ne plus faire partie du même monde que nos pairs, nous nous retrouvons si souvent ébahis devant ces falaises abruptes le long desquelles nous devons cheminer, si souvent surpris par ces champs de mousse à perte de vue, et stupéfaits de voir que l’on peut vivre au milieu de ces paysages, dans une ferme perdue au creux d’une vallée désolée, où s’égaillent de loin en loin des maisons abandonnées… Quelle étrange vie l’on doit mener là, loin de tout… Et pourtant non, rien n’est étrange, c’est juste une vie, une façon de vivre, et qui oserait dire que notre façon de vivre à nous n’est pas aussi étrange ? Et puis, que signifie « loin de tout » ? Comme si l’on considérait que ce « tout » qui emplit nos vies est indispensable, tant nous avons oublié que l’on peut vivre sans supermarché, sans cinéma, sans tout ce nécessaire superflu qui nous éloigne tant de l’essentiel…

Nous avons quitté Breiðavik ce matin, après avoir changé un pneu crevé – le 4X4 a un peu souffert des pistes d’hier – puis nous nous sommes arrêtés à Patreksfjörður pour faire réparer le pneu. Nous sommes arrivés vers 13 heures à Bíldudalur, le temps de trouver un hébergement et nous reprenions la piste qui longe le fjord jusqu’à nulle part… Ce sentier de graviers et de terre se perd dans la mousse des champs… Nous sommes allés jusqu’à Selàrdalur, où se trouve la ferme où habita Samùel Jònsson, un artiste qui vécut là jusqu’à sa mort en 1969, et qui a sculpté des statues d’hommes et d’animaux que l’on peut voir devant la ferme qui tombe aujourd’hui en ruine. Ces sculptures sont assez laides, à mon goût, et tranchent par leur naïveté sur le côté austère des falaises qui les entourent. Nous nous étions tout d’abord fourvoyés, croyant trouver la ferme au bout d’un chemin, qui en fait menait à une maison abandonnée (une de plus !), se délabrant à côté d’une église… Les photos des sépultures que nous avons prises là témoignent de la beauté sauvage mais inquiétante de ces paysages. Nous avons pris le sentier à rebours pour revenir à Bíldudalur, ne croisant que moutons et oiseaux marins, longeant la falaise d’un côté, la mer de l’autre, gardant un oeil sur l’autre rive du fjord… Demain, nous continuons vers le nord, jusqu’à Ísafjördur, avant de redescendre le long de ce qui, sur la carte, semble former l’une des pattes d’un crustacé que les fjords dessinent.

par Myriam

Photos

Sur la route entre Breidavik et Bildudalur Sur la route entre Breidavik et Bildudalur Sur la route entre Breidavik et Bildudalur Sur la route entre Breidavik et Bildudalur Sur la route entre Breidavik et Bildudalur Sur la route entre Breidavik et Bildudalur Sur la route entre Breidavik et Bildudalur Sur la route entre Breidavik et Bildudalur Sur la route entre Breidavik et Bildudalur L'arrivée à Bildudalur En remontant le fjord... jusqu'à nulle part En remontant le fjord... jusqu'à nulle part En remontant le fjord... jusqu'à nulle part En remontant le fjord... jusqu'à nulle part deux tombes au milieu de nulle part L'une des sépultures à côté d'une église Le bâtiment à côté des sculptures de Samùel Jònsson Les sculptures de Samùel Jònsson Les sculptures de Samùel Jònsson La ferme de Samùel Jònsson Les sculptures de Samùel Jònsson Une vue du fjord Une vue du fjord Une vue du fjord Les moutons en liberté La route du retour jusqu'à Bildudalur La folle ambiance de Bildudalur

Carte

Diaporama

 

JPEG - 55.6 ko
Sur la route entre Breidavik et Bildudalur

 

Forum

8 Messages de forum

  • La nuit frôle l’Islande 25 mai 2007 09:06

    salut, c’est encore notre réunion du vendredi.

    Nous voyons que tu découvres des supers régions et pas nous !
    Notre soleil n’a duré que 3 jours, sinon pluie et grisaille…

    Nouvelle mission : j’ai appris à faire des paquets cadeaux avec Mr Q. (chose que tu aurais apprise toi aussi si tu étais restée !) pour classer les comptes financiers, trop drôle ! La taille des paquets, des noeuds etc… est très importante ! Bref, passionnant.

    Grand merci pour tes superbes cartes, elles agrémentent nos bureaux et nous font rêver…

    On retourne au boulot, il faut bien, sans toi et Emmanuelle, dommage.
    A bientôt…
    Armèle, Monique, Elisabeth (et Françoise en réunion)

    • La nuit frôle l’Islande 25 mai 2007 12:33, par Myriam

      Ah, oui, quel dommage que je n’aie pas pu apprendre à faire des paquets cadeaux !!! Pour un peu je regretterais d’être partie en voyage…
      Si ça peut vous rassurer, on est maintenant dans le nord de l’Islande, où il neige ! Il fait entre cinq degrés et moins deux, c’est la fête ! Ce matin on a même hésité à reprendre la route car il a neigé toute la nuit, mais ils y sont tellement habitués ici que les chasses-neige ont vite arrangé l’état des routes.
      Comme il doit faire doux en Bretagne… !
      Bon courage pour la suite, il vous reste à peu près un mois à tenir !

  • La nuit frôle l’Islande 25 mai 2007 12:31, par vio

    tt a fé d’ac’ avc toi pr lé sculptures !!!!!lol

    • La nuit frôle l’Islande 25 mai 2007 12:47, par Myriam

      Il a sculpté des animaux mais on ne sait pas si ce sont des lions ou des chiens ou autre chose… Sinon il y a un hippocampe, un phoque et un morse !

  • La nuit frôle l’Islande 28 mai 2007 15:23

    Aller chercher la neige au mois de mai, c’est un peu du vice non ? ;) Can’t wait till you’re in LOOOOOOONDON :))

    • La nuit frôle l’Islande 28 mai 2007 23:18, par Myri

      Notre voyage à Londres a été écourté et il n’y avait pas de neige là-bas (voir article "Voyages, voyages"), c’est pour ça qu’on est venus en Islande !!! Il faut bien qu’on s’habitue à Montréal, et puis comme ça on apprécie d’autant plus les sources d’eau chaude !

      • La nuit frôle l’Islande 29 mai 2007 19:10

        Ooooooooooh Greeeeuuuuuut ! :( C dommage… Bon, comme ils disent dans Casablanca, "We’ll always have Paris" Euuuuh New York ! ;) Bonne sources chaudes ! @ + Bises JM (javé oublié dsigner l’ot fwa… Yikes…)

        • La nuit frôle l’Islande 30 mai 2007 02:56, par Myri

          Oui mé on tavé reconnu ! On repasse par Londres demain, mais on n’y sera que pendant quatre heures en attendant notre vol pour Paris… On a trouvé les Anglais très cordiaux et sympas la dernière fois, ça change des Islandais (pas tous mais surtout ceux de reykjavik, qui font souvent la gueule) A bientôt !