Accueil de l'Océanique carnet de voyage

Carnet de voyage > Tour du monde 2007 > Polynésie Française > Le mont Taïtaa me regarde de son air imperturbable

étape précédente :
Le paradis et autres banalités
étape suivante :
Des tongs et du Tang...

vendredi 6 avril 2007

Le mont Taïtaa me regarde de son air imperturbable

Aujourd’hui, nous avions décidé de tenter l’escalade du mont Taïta, le plus haut sommet de Tubuaï, qui culmine à 424 mètres au-dessus de l’immensité océane. Vers midi, nous nous mettons en route (il a bien fallu nous remettre de la balade aux motus, donc une longue nuit…). Nous passons prendre deux autres touristes à la deuxième pension de l’île, sur la traversière, et nous nous mettons en route vers 13 heures. Il y a deux routes à Tubuaï : celle de la côte, 27 kilomètres en bord de mer, et la traversière, qui relie deux points opposés de l’île, Mataura et Mahu. Comme il n’y a ni taxis ni bus sur cette île, nous faisons tout à pied.

Une des pistes qui montent au Taïta part de la traversière, à peu près aux deux tiers en partant de Mataura, il nous faut donc déjà marcher 3 kilomètres depuis la pension jusqu’au début de la piste. On nous avait dit que la balade était facile, « Une route pour 4x4 ! », mais quand nous arrivons au début de la piste, nous sommes déjà en sueur (ce n’est pas très malin, il faut dire, de marcher à midi en plein soleil). En fait de route, c’est un sentier raviné, embroussaillé, parfois très humide. Nous nous demandons quand la dernière voiture est passée par-ici tellement la route est défoncée. Et ça monte, ça monte… Dans une pinède qui nous empêche de voir l’horizon et donc de nous situer ! Vers 16 heures nous arrivons à la fin de la piste, le « plateau », en fait une simple clairière où la piste bifurque pour le relais de télévision et où un sentier part pour le mont Taïta. Harassés, nous décidons de faire demi-tour : nous marchons déjà depuis 3 heures, et il ne nous reste que deux heures pour redescendre avant que le soleil ne se couche. Donc pas de mont Taïta aujourd’hui, mais nous sommes déjà assez haut pour avoir de belles vues sur l’ensemble de l’île, nous ne regrettons pas le voyage !

Deux heures nous suffiront pour revenir à la pension de nos amis, et trouver le réconfort dans quatre canettes de Hinano bien fraiches [1]. Nous nous faisons raccompagner, de nuit, dans la voiture de la pension, gentiment prêtée par l’hôtesse.

Quand j’étais gamin, nous montions au Taïta par une autre route, qui montait de derrière le collège. La route passait devant un ancien marae [2], puis montait à découvert dans la montagne. Je regrette un peu de ne pas avoir pris la même, mais on nous l’avait décrite comme plus longue, ce dont je doute maintenant. Elle doit être plus longue, mais était aussi plus facile… Mais peu importe, nous avons tout de même vu une autre facette de Tubuaï, le grenier de la Polynésie : des champs, des pâturages… Et cette odeur, reconnaissable entre mille, que j’ai parfois retrouvée depuis mon enfance, en divers endroits du monde, mais qui m’est toujours restée gravée en mémoire comme celle de la traversière de Tubuaï. Une odeur de terre brûlée, poivrée, musquée… Rien que pour cette odeur, je ne regrette pas les cinq heures de marche !

Nous retrouvons notre chambre après la tombée de la nuit, le ciel est magnifique. Il y a tant d’étoiles dans le ciel pur de l’hémisphère sud ! Et là-haut, toujours, le mont Taïta me défie. Non, je ne suis jamais allé au sommet. Gamin, j’avais abdiqué dans les dix derniers mètres, devant les rochers qui me semblaient énormes et lisses. Adulte, j’ai abdiqué bien plus tôt…

par Fabrice

Notes

[1] Hinano est la bière de Tahiti, dont on peut retrouver le logo un peu partout, y compris sur de nombreuses voitures brestoises…

[2] temple tahitien

Photos

la route traversière la route traversière la route traversière le mont Taïtaa le mont Taïtaa le mont Taïtaa le lagon, vu du mont la brousse sur le chemin le lagon, vu du mont le lagon, vu du mont le lagon, vu du mont le lagon, vu du mont le lagon, vu du mont le chemin du Taïtaa le chemin du Taïtaa le mont Taïtaa le lagon, vu du mont le Tavana, vu du mont le chemin du Taïtaa le chemin du Taïtaa le chemin du Taïtaa

Carte

Diaporama

 

 

JPEG - 85.6 ko
la route traversière